JACQUES-BERNARD MAGNER

marchéJacques-Bernard Magner attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture et de l'alimentation sur la situation des paysannes et paysans en vente directe suite à la fermeture des marchés alimentaires.

S'ils ne prennent pas la menace sanitaire à la légère, ces producteurs locaux déplorent néanmoins cette décision unilatérale alors que, pour la plupart, ils ont travaillé avec les mairies pour mettre en place des mesures barrières exigeantes. La pérennité de leurs fermes est à présent gravement menacée, parfois à très court terme. De plus, il leur paraît inconcevable de devoir détruire tout ou partie de leur production. Ils demandent le rétablissement de l'autorisation des marchés sauf interdiction de ceux qui ne respectent pas les consignes sanitaires. Ils demandent aussi des mesures pour indemniser les inévitables préjudices subis. Il souhaite savoir quelles suites il entend réserver à ces demandes urgentes.