JACQUES-BERNARD MAGNER

accueillant familialJacques-Bernard Magner attire l'attention de M. le ministre des solidarités et de la santé sur la situation des accueillants familiaux, dont le statut ne permet ni indemnisation ni prime.

Les consignes gouvernementales relatives à leur activité ont été tardives et inappropriées, soulignant une fois de plus la méconnaissance et l'absence de reconnaissance de la qualité des accueils quotidiens offerts à des personnes âgées ou handicapées. Au moment où des indemnisations et des primes sont accordées aux personnels des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), aucune décision nationale ne vient soutenir financièrement les accueillants privés de revenu par l'annulation des accueils. Il lui demande de valoriser la solution alternative au tout établissement qu'est l'accueil familial avec ses apports fondamentaux du quotidien en remédiant à cet état de fait.