JACQUES-BERNARD MAGNER

enseignement agricole 2Jacques-Bernard Magner attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture et de l'alimentation sur la situation de l'enseignement agricole public pour lequel un plan de financement pérenne apparaît nécessaire. Des moyens humains sont indispensables pour faire face aux besoins des apprenants et une véritable politique de ressources humaines doit être mise en place à tous les niveaux du ministère.

En effet, au sein des centres constitutifs des établissements publics locaux d'enseignement et de formation professionnelle agricoles (EPLEPFA), plus de 5 000 agents contractuels ACB restent sans aucun protocole à jour ou convention collective. C'est pourquoi il lui demande la mise en place d'un plan de financement pérenne permettant à ces 5 000 agents, qui travaillent au sein du ministère de l'agriculture, d'apparaître dans le baromètre social.