CREAIJacques-Bernard Magner attire attention de M. le ministre des solidarités et de la santé sur l'intérêt de l'action des centres régionaux d'études, d'actions et d'informations (CREAI) en faveur des personnes en situation de vulnérabilité.

Au cours de ces derniers mois, le réseau des CREAI a été sollicité par la haute autorité de santé (HAS) et la caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) afin de soutenir, notamment, le déploiement du référentiel unique de la qualité dans les établissements et les services sociaux et médico-sociaux et le projet START (service territorial d'accès aux ressources transdisciplinaires), une formation innovante sur les troubles du neurodéveloppement, favorisant la continuité des parcours et la coordination entre les professionnels des secteurs social, médico-social et sanitaire. Les financements alloués aux CREAI (606 000 € par le budget opérationnel de paiement - BOP - 157 du budget de l'État et 780 000 € par le CNSA) sont gérés localement par les agences régionales de santé (ARS) et les directions régionales de l'économie, de l'emploi, du travail et des solidarités (DREETS). Afin de permettre un déploiement homogène sur le territoire des projets commandités par les pouvoirs publics sur le plan national, un abondement des crédits aux CREAI est impératif et il lui demande quelle suite il entend réserver à cette nécessité.