JACQUES-BERNARD MAGNER

segur de la santéJ'ai adressé une question écrite à l'attention de Monsieur le ministre des solidarités et de la santé pour attirer son attention sur le fait que certains auxiliaires de soins, agents sociaux et agents administratifs sont toujours exclus de la revalorisation du Ségur de la santé, contrairement aux agents des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) par exemple.

Il peut ainsi lui citer le cas des personnels exerçant leurs missions au sein des services de SIAD (soins infirmiers à domicile) et de SSIAD (services de soins infirmiers à domicile) de Puy-Guillaume, du foyer de vie « Chandalon » et de la résidence autonomie « Le Colombier » du CIAS (centre intercommunal d'action sociale) de Thiers Dore et Montagne. Pourtant, ces agents, qu'ils travaillent en structure ou à domicile, sont présents chaque jour, chaque nuit, pour accompagner des résidents âgés de plus en plus dépendants, comme n'importe quel professionnel de la fonction publique territoriale ou hospitalière, ou du secteur privé. De plus, aujourd'hui, compte tenu de la difficulté de recrutement dans ces secteurs, ils sont sollicités pour remplacer et maintenir la qualité de l'accompagnement. Il lui demande donc quelles mesures il compte prendre pour remédier à cet état de fait.