JACQUES-BERNARD MAGNER

Si vous aviez oublié « la droite au pouvoir », voici les premières mesures qu’elle a votées depuis qu’elle a retrouvé la majorité au Sénat : 

- Suppression des emplois aidés

- Annulation de toutes les créations de postes programmées dans le projet de budget de l’enseignement (soit 9.500 postes). 

- Refus du rétablissement des crédits recherche 

- Rejet des crédits logement, et donc de l’aide de 100 millions d’euros pour les maires bâtisseurs. 

- Rejet des crédits destinés aux quartiers les plus en difficulté.

- Abrogation du mécanisme d’information préalable des salariés en cas de cession de leur entreprise.

- Suppression du volet pénibilité de la loi  garantissant l’avenir et la justice du système de retraites.

- Pour (ou  plutôt « contre ») les fonctionnaires, mise en place de trois jours de carence en cas d'arrêt maladie et vote de deux amendements pour ralentir le « glissement vieillesse technicité » (GVT), soit l’augmentation liée à une meilleure qualification ou à une ancienneté plus importante des fonctionnaires.

- Suppression du régime étudiant de sécurité sociale

- Suppression de l’AME, aide médicale d’Etat

- Suppression des moyens financiers pour l’accueil des étrangers et limitation d’accès aux soins. 

Au final, les sénateurs socialistes ont voté contre le projet de budget 2015 modifié par la droite sénatoriale qui démolit sans proposer. Dans le débat budgétaire 2015, elle n’a proposé aucun budget alternatif rejetant neuf missions budgétaires et laissant 1/3 du budget de l’Etat sans financement, soit plus de 106 milliards d’euros. 

Heureusement, les députés socialistes pourront revenir sur ces mesures !

Ainsi, la droite n’hésite pas à s’attaquer aux acquis sociaux et à l’esprit de justice et de solidarité de la République. 

Voilà ce qui nous attend, si, par malheur, elle était à nouveau majoritaire dans le pays.

 

Jacques-Bernard Magner

Inscription lettre d'information

Lundi - Sem. 4 2 2 Jan. Vincent EPremier croissant

Agenda

loader

Videos

DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd