JACQUES-BERNARD MAGNER

Le point après la deuxième lecture au Sénat

 

Projet de loi NOTRe