JACQUES-BERNARD MAGNER

senatLa droite sénatoriale a profité de l’examen de l’article 2 du projet de loi Travail pour revenir sur la durée légale du temps de Travail. C’est un dévoiement du texte et une attaque insupportable contre les acquis sociaux du monde du travail. 

Les 35 heures instaurées par les lois Aubry en 1998 sous le gouvernement Jospin ont fait la preuve de leur efficacité. Plus de 350.000 emplois ont été créés à la suite de leur mise en place. Au-delà de cette logique, c’est un nouveau mode de vie qui a amélioré le quotidien des Français. 

Dans le cadre du débat sur la loi Travail, le texte voté par la droite sénatoriale revient aux 39h payées 35.

Tout comme elle revient aussi sur une réforme majeure : celle qui, en 2013, a mis un plancher de 24h hebdomadaires minimum sur les contrats à temps partiel pour limiter le temps partiel subi.

Ce sont des régressions qui relèvent d’une vision passéiste.

Au Sénat, la droite a décidé de revenir sur les acquis sociaux.

Inscription lettre d'information

Mardi - Sem. 17 2 4 Avr. Fidèle IGibbeuse croissante

Agenda

loader

Videos

DMC Firewall is a Joomla Security extension!